Hausse de la « culpabilité verte »

Une nouvelle enquête nationale constate que plus de résidents américains prévoient recycler les piles, les batteries et les appareils électroniques, mais que des obstacles persistent

Atlanta, le 21 avril 2015 – Selon une nouvelle enquête nationale commandée par Appel à Recycler, Inc., approximativement un tiers (34 pour cent) des répondants américains souffrent de « culpabilité verte » ou éprouvent le sentiment qu’ils pourraient et devraient faire plus pour sauvegarder l’environnement.

Ce résultat révèle une hausse par rapport à une enquête similaire en 2012 dont 29 pour cent des répondants reconnaissaient éprouver cette culpabilité verte. Bien que celle-ci soit globalement en hausse, sa fréquence était encore plus élevée pour les femmes (39 pour cent) et pour les répondants plus jeunes, âgés de 18 à 44 ans (45 pour cent).

La bonne nouvelle, c’est que les répondants réagissent de manière positive à cette culpabilité verte, puisque quatre sur cinq d’entre eux (81 pour cent) déclarent qu’ils sont enclins à recycler les piles et les batteries, les téléphones cellulaires et d’autres petits appareils électroniques au lieu de les jeter aux ordures. Ils justifient principalement le recyclage de ces articles en déclarant que c’est une solution respectueuse de l’environnement (70 pour cent).

En revanche, sept répondants sur dix (69 pour cent) ont cité les obstacles suivants au recyclage des piles, des batteries et des appareils électroniques :

  • ne pas savoir comment ni où recycler leur technologie désuète (33 pour cent);
  • ne pas pouvoir trouver une opération de collecte (22 pour cent);
  • absence de programmes offerts par les détaillants en électronique ou les autres magasins locaux (20 pour cent).

Appel à Recycler, Inc, le premier et le plus important organisme de gérance des piles et des batteries au Canada et aux États-Unis, suit régulièrement les attitudes et les comportements liés au traitement adéquat des produits et à la responsabilité environnementale.

« Bien qu’il reste encore du travail à faire pour motiver les consommateurs à agir, nous constatons l’accomplissement de progrès dans la disponibilité et l’accessibilité du recyclage », a déclaré Carl Smith, président-directeur général d’Appel à Recycler, Inc. « Les consommateurs veulent de plus en plus préserver au mieux l’environnement et, selon eux, le recyclage des piles, des batteries et des appareils électroniques permet d’y parvenir. Nous sommes heureux de constater que les consommateurs savent mieux où recycler les piles, les batteries et les produits associés que dans notre enquête précédente de 2012, dont 44 pour cent des répondants ne savaient pas comment ni où recycler ces articles. »

Trois répondants sur cinq (60 pour cent) ont déclaré qu’ils étaient à la recherche d’une solution pour se débarrasser des articles suivants : piles et batteries à usage unique, téléphones cellulaires, ordinateurs, téléviseurs, piles et batteries rechargeables, téléphones sans fil, lecteurs de DVD, équipement audio et caméras numériques. Environ un tiers (34 pour cent) des répondants ont déclaré avoir besoin de se débarrasser de piles et de batteries à usage unique et près d’un quart d’entre eux (23 pour cent) de téléphones cellulaires.

La moitié des répondants ont attribué la responsabilité du traitement adéquat des produits en fin de vie aux consommateurs (48 pour cent) et l’autre moitié aux fabricants (47 pour cent). On peut en conclure qu’ils souhaitent recycler les produits alimentés par des piles ou des batteries avec l’aide de programmes de collecte parrainés par les fabricants.

Depuis 1996, Appel à Recycler a détourné plus de cent millions de livres (45 millions de kilogrammes) de piles et de batteries du flux des déchets solides et a mis en place plus de 34 000 points de collecte partout au Canada et aux États-Unis. Ce programme continue de mobiliser et de soutenir les municipalités, les détaillants et les consommateurs, grâce à des opérations d’information et à des campagnes de sensibilisation, pour qu’ils recyclent activement. Comme la prolifération des appareils mobiles et d’autres accessoires électriques se poursuit à un rythme rapide, il importe plus que jamais que les consommateurs sachent où recycler leurs piles et leurs batteries de manière responsable.

ORC International a administré en ligne une enquête omnibus CARAVAN du 26 au 29 mars 2015 auprès de 1 024 adultes américains âgés de 18 ans et plus. Les résultats complets de l’enquête sont disponibles sur demande.

À propos d’Appel à Recycler, Inc.

Fondé en 1994, Appel à Recycler, Inc. – le premier et le plus important programme de gérance des piles et des batteries du Canada et des États-Unis – est un organisme sans but lucratif qui collecte et recycle les piles et les batteries gratuitement pour les municipalités, les entreprises et les consommateurs. Depuis 1996, Appel à Recycler a détourné cent millions de livres (45 millions de kilogrammes) de piles et de batteries du flux des déchets solides et a mis en place plus de 34 000 points de collecte partout au Canada et aux États-Unis. C’est le premier programme de son genre à avoir obtenu la certification de la norme Responsible Recycling Practices (R2). Renseignez-vous à son sujet à l’adresse call2recycle.org ou appelarecycler.ca ou en composant le 1-888-224-9764. Suivez-nous aux adresses facebook.com/call2recycle ou twitter.com/call2recycle.

Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Kelly Mack
Environics Communications
krm@ecius.net
202-296-2002

Jennifer Childress
Directrice, Communications et Promotions
Call2Recycle, Inc.
jchildress@call2recycle.org
(678) 218-4580

0